Directeur des soins

Vous souhaitez porter des organisations de soins performantes ? Vous souhaitez répondre au mieux aux besoins des patients et de leur famille ?

→ devenez directeur des soins !

Les portraits

Lire la vidéo
Découvrez plus de vidéos
Lire la vidéo
Lire la vidéo
Lire la vidéo
Lire la vidéo
Lire la vidéo
Lire la vidéo
Lire la vidéo
Lire la vidéo

Le métier

Vous voulez assumer rapidement des responsabilités ?

Vous recherchez un métier porteur de sens, utile au plus grand nombre, riche en opportunités de mobilité ?

Parole de...

Podcast de Cathy LEROY

Cathy Leroy vous fait découvrir son métier de Directrice des Soins au Centre Hospitalier de Blois.

12/10/2021

Podcast de Nadine malavergne

Nadine Malavergne nous présente son métier de Directrice des Soins au sein du Groupe hospitalier Paul Guiraud à Villejuif.

12/10/2021

PodcastS a venir

Bientôt un partage de nouvelles expériences du métier…

Les questions et idées reçues

Un(e) infirmier(e) peut-il/elle devenir directeur des soins ?

Non, car le concours pour accéder à la formation de l’École des hautes études en santé publique (EHESP) est ouvert aux candidats titulaires du diplôme de cadre de santé.

Quelles sont les relations entre le directeur des soins et les soignants ?

Au-delà d’une écoute et d’une attention permanente, le directeur des soins est chargé de planifier, organiser et répartir les ressources pour assurer la qualité et la sécurité des soins. Il s’occupe également de la gestion de la formation des soignants. Il manage et anime une équipe de cadres de santé.

Quelles sont les relations entre le directeur des soins et les patients ?

Le directeur des soins s’engage pour la satisfaction des patients en matière de sécurité, de qualité des soins et de parcours innovants. Là aussi, il doit faire preuve d’écoute et d’empathie.

Comment le directeur des soins se positionne-t-il dans dans l’établissement ?

Il est membre de l’équipe de direction. Il doit montrer des aptitudes à décider, négocier et arbitrer en interne mais aussi avec les acteurs externes.

Comment devenir directeur des soins ?

Chaque année, le centre national de gestion organise un concours pour accéder à l’école des hautes études en santé publique (EHESP), la prochaine session aura lieu les 5 et 6 juillet 2022 et les inscriptions du 1er au 28 février 2022. Plus d’informations sur le site Internet du CNG.

Comment se préparer au concours de directeur des soins ?

L’école des hautes études en santé publique (EHESP) propose une préparation au concours national de directeur des soins. Ce cycle préparatoire est accessible sur concours, organisé par le Centre national de gestion.

En savoir plus sur le site Internet du CNG.

Le directeur des soins peut-il exercer ailleurs que dans un établissement hospitalier ?

Oui, il peut travailler dans un institut de formation aux professions paramédicales en tant que directeur, voire coordinateur général de plusieurs instituts. Il a aussi la possibilité de devenir conseiller technique ou pédagogique dans une agence régionale de santé ou au niveau national.

Idée reçue #1 : Le directeur des soins occupe un poste purement administratif.

C’est très loin de la réalité. Au contraire, le directeur des soins noue des contacts au quotidien sur le terrain. Il a pour mission principale l’attention envers les patients et les soignants. Il représente la dimension soignante au sein de la gouvernance hospitalière.

Idée reçue #2 : Le directeur des soins exerce un métier solitaire

C’est faux. Cette profession requiert d’apprécier les contacts et de placer l’humain au cœur de ses priorités. Le directeur des soins travaille au quotidien avec de nombreux acteurs internes et externes.

Idée reçue #3 : Le directeur des soins a peu d’autonomie

Non seulement, il dispose d’une réelle autonomie, mais il est appelé à prendre rapidement des responsabilités et des décisions dans le cadre de la continuité des soins et de la bonne prise en charge des patients.

Quelles sont les relations entre le directeur des soins et les patients ?​

Le directeur des soins s’engage pour la satisfaction des patients en matière de sécurité, de qualité des soins et de parcours innovants. Là aussi, il doit faire preuve d’écoute et d’empathie.

Le métier et plus encore