La vie à l’hôpital : regards croisés au Centre hospitalier départemental Vendée

Cécilia Waheo, directrice adjointe à la direction juridique et de la qualité des usagers et du suivi d’un GHT et docteur Philippe Fradin, médecin urgentiste et PCME


Quels sont vos métiers, fonctions et missions principales ?

Cécile Waheo : En tant que directrice adjointe, je règle avec le PCME les contentieux avec une volonté de transparence envers les patients et les familles. Plus globalement, nous entendons leur faire une place, nous avons besoin des patients pour construire nos projets, avancer ensemble, revoir certains protocoles ou organisations. Nous avons également initié un plan de bataille en vue d’obtenir la certification qualité. Et nous travaillons sur la structuration d’une filière de soins à l’échelle d’un territoire. Tout est passionnant et cohérent et demande une implication pleine et entière.

Docteur Philippe Fradin : Je suis médecin urgentiste depuis 25 ans et j’ai gravi tous les échelons jusqu’à devenir chef de service, directeur médical d’un Samu et coordinateur médical de la fédération des urgences de Vendée (FMIH). J’apprécie la pluridisciplinarité qui contribue à croiser les regards pour conduire tout le monde vers l’intérêt du patient.

Comment se caractérise votre collaboration ?

Dr P. F.  : Nous travaillons ensemble selon deux temporalités : l’urgence et l’organisé. Nous nous voyons tous les mois et chaque fois qu’un sujet prioritaire l’exige. Nous dialoguons puis prenons toujours des positions communes.

C. W. : Nous identifions un problème à la source, sans attendre qu’il se cristallise et nous échangeons au plus tôt. Notre travail commun est marqué par la souplesse et la réactivité.

Quelles conséquences a eu la crise Covid ?  

C. W. : Elle a mis en exergue notre fierté de travailler pour le service public, avec une capacité de mobilisation, d’innovation, de souplesse… Nous avons ressenti un élan de solidarité tendu vers l’intérêt du patient et de la population générale. Le sens des responsabilités en était d’autant plus prégnant.

Dr P. F. : Nous avons poursuivi nos missions, soutenus par la solidarité entre soignants mais aussi de l’extérieur et un sens de l’adaptabilité. Cette crise a boosté des sujets tels que la téléexpertise, la télémédecine, la téléconsultation…

Qu’aimeriez-vous dire à des candidats intéressés par vos métiers ? 

Dr P. F. :  Si vous partagez nos valeurs en termes d’humanité, de dynamisme, d’innovation, de travail en équipe, venez nous rejoindre !

C. W. : Nous sommes au service de l’humanité souffrante, ça impose de faire le maximum dans tous les domaines. Nous sommes à la pointe de l’innovation, de la recherche en médecine, de l’informatique , … L’hôpital c’est plus de 150 métiers ! Travailler dans un établissement hospitalier, c’est aussi assumer une responsabilité populationnelle, dans un contexte territorial et environnemental. Autant de sujets qui font qu’il est impossible de s’y ennuyer, quel que soit le métier exercé, et qu’on y trouve un plaisir le plus souvent collectif.  

Découvrez d’autres « Regards croisés » :

Partager cet article sur
Share on facebook
Share on linkedin

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Entrez Captcha ici : *

Reload Image

Cette rubrique sera disponible prochainement

Crédits

Design du site réalisé par : Entrecom

Site réalisé par : Maverick.paris