Le portrait de Manon Mulet, Directrice de l’EHPAD les fontaines à Valanjou dans le Maine et Loire


Quel est votre parcours ?

J’ai fait des études de droit et obtenu un Master 1 en droit public Français et Espagnol puis un Master 2 en droit public approfondi. Ensuite, j’ai fait une prépa ENA avec l’unique but d’intégrer l’EHESP. 

En effet, j’ai découvert le métier de D3S pendant mon Master 2. J’étais en stage dans un hôpital et il était question du déménagement d’un EHPAD appartenant à l’établissement vers des locaux neufs. Ce stage a été une révélation, j’ai découvert un métier à la rencontre de mes valeurs (le respect des anciens, le sens du service public) et de mes attentes professionnelles (un gout prononcé pour le management et les responsabilités). 

Pourquoi être devenue D3S ?

J’ai choisi de passer le concours de D3S pour devenir directrice d’EHPAD en particulier. Pour moi, un EHPAD qui fonctionne c’est avant tout un lieu de vie, une structure de cohabitation confortable, accueillante et conviviale, avec la particularité de proposer des soins. J’ai choisi de passer le concours pour intégrer la fonction publique et ses valeurs. Le terme « service public » est puissant et c’est une responsabilité forte de manier des deniers publics et plus globalement d’agir pour la collectivité. 

Quel est le principal intérêt de ce métier ?

Tout d’abord, c’est un métier où la routine n’existe pas ! Dans le quotidien, un D3S est à la fois un gestionnaire, qui se doit de déterminer et tenir une stratégie pour assurer le bon fonctionnement du service public, mais aussi un manager, proche de ses équipes et des résidents. Il y a une partie pilotage mais il y a aussi, et surtout, tout un pan du métier autour des relations humaines, car l’activité principale de nos structures consiste à accueillir des êtres humains, qu’ils y vivent ou qu’ils y travaillent. 

Par ailleurs, le corps des D3S est vaste et multiple. J’ai choisi de commencer ma carrière en tant que chef d’établissement d’un EHPAD autonome à taille humaine car je cherchais la proximité avec les résidents et les équipes. Pour autant, en étant D3S je sais que je peux, si je le souhaite, travailler dans le champ du handicap, de la protection de l’enfance ou encore du sanitaire. Je sais aussi que je peux être chef d’établissement ou directeur adjoint en charge d’un portefeuille technique (ressources humaines, finances, gestion de la qualité etc.)

Le même corps, mais une multitude de métiers possibles dans une même carrière finalement. 

Découvrez aussi le portrait de Béatrice Montastruc

Partager cet article sur
Share on facebook
Share on linkedin

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Entrez Captcha ici : *

Reload Image

Cette rubrique sera disponible prochainement

Crédits

Design du site réalisé par : Entrecom

Site réalisé par : Maverick.paris